Congresos de la Universitat Politècnica de València, XXV Coloquio AFUE. Palabras e imaginarios del agua.

Por defecto: 
Problèmes de terminologie dans « Shipboard Oil Pollution Emergency Plan/ Plan d’urgence de bord contre la pollution par les hydrocarbures » sur la Méditerranée à partir d’une traduction de l’anglais vers le français.
Noelia Micó Romero

Última modificación: 16-03-2017

Resumen


Dans notre communication nous essayons de décrire comment les langues (en l’occurrence  l’anglais, le français et de forme subsidiaire l’espagnol) appréhendent une petite parcelle de la réalité : la pollution des hydrocarbures. Notre cadre conceptuel s’aligne avec la sémantique cognitive, centrée sur la perception expérientielle du sujet parlant, tout en dépassant ainsi le modèle des conditions nécessaires et suffisantes (CNS) initié par Aristote et celui de la sémantique compositionnelle du structuralisme. Par contre, la sémantique cognitive (Rosch, Putnam, Kleiber) se base sur la « Embodied Cognition Thesis », la « Thèse de la cognition incarnée », selon laquelle notre corps influe sur notre langage, notre pensée, nos concepts. Cette approche introduit la théorie du prototype où Kleiber (1990) traite la catégorisation à partir du « meilleur exemplaire » et de la notion de « ressemblance de famille ».

Dans notre étude, nous analysons comment l’anglais, le français et l’espagnol catégorisent la  même réalité à partir du texte « Plan d’urgence de bord contre la pollution par les hydrocarbures », traduit de l’anglais. Dans un premier temps, nous aborderons des questions générales sur les caractéristiques des textes techniques tant en anglais comme en français et dans un deuxième temps, nous commenterons les différentes traductions en les groupant par domaines ou champs sémantiques (i.e. parties du bateau, équipage,…) En somme, des termes techniques qui ne seront pas analogues et dont les différences s’expliquent non seulement par la diversité des langues (aspects morphosyntaxiques, attribution, détermination etc.) mais aussi par des questions d’ordre différent que nous essayons de justifier à travers d’exemples tirés de notre corpus.

DOI: http://dx.doi.org/10.4995/XXVColloqueAFUE.2016.3058


Texto completo: PDF