Congresos de la Universitat Politècnica de València, XXV Coloquio AFUE. Palabras e imaginarios del agua.

Por defecto: 
L’imaginaire de l’eau dans l’écriture de Maupassant
Antonia Pagán López

Última modificación: 20-03-2017

Resumen


L’imaginaire de l’eau joue un rôle extremêment important dans l’œuvre de Maupassant, construisant un réseau varié d’images aquatiques, parfois à caractère ambivalent, et souvent liées à la nature dans ses divers décors : maritime, fluvial, lacustre, pluvieux ou brumeux. Le paysage extérieur se veut l’image du paysage intérieur des héros. Le bonheur et la tristesse sont rythmés par l’eau et les saisons, de même que la fuite du temps s’écoule dans une lente dégradation de l’être qui le réduit au néant. À d’autres reprises l’univers aquatique touche au domaine de l’affectivité, de l’intimité, reflet des états d’âme du personnage. L’élément liquide permet ainsi d’être associé à l’amour ou à la femme, source de désir et de plaisir, dont l’homme subit son emprise irrésistible.

L’eau, insaisissable, fuyante, coule dans l’œuvre de Maupassant, glissant lestement dans ses visions de la société ou dans les descriptions de l’ordre naturel, de même elle est présente dans l’aspiration au bonheur et dans la détresse des personnages. Tous ces éléments, synonymes d’ambition, de réussite et d’échec, sont parfois soumis à un processus de liquéfaction, qui confère à son écriture un fort sentiment de l’éphémère.

DOI: http://dx.doi.org/10.4995/XXVColloqueAFUE.2016.3161


Texto completo: PDF